|

« Habiter le Web », par Yann Leroux

1 Commenter le paragraphe 1 0 Sur son blog, Psy et Geek :

2 Commenter le paragraphe 2 0 http://www.psyetgeek.com/habiter-le-web

3 Commenter le paragraphe 3 0 C’est un magnifique billet, à lire absolument, qui valide la notion de cyberespace du point de vue de l’expérience psychologique. Quelques citations qui valent le coup :

4 Commenter le paragraphe 4 0 « Mais qu’est ce que habiter le web ? Qu’est-ce que habiter l’Internet ? Les premiers digiborigènes ont toujours eu à cœur d’avoir un lieu qui soit un chez soi, un home. C’est d’ailleurs la première dénomination de la page d’accueil des sites : home page. C’était aussi la page ou l’on se présentait, page-maison qui a ensuite muté en weblogs puis en blogs. Cette page-maison des temps premiers me semble être l’équivalent de l’imaginaire de la hutte. Elle peut être rudimentaire, elle dit et délimite ce qui est humain, habité, habitable, de tout ce qui ne l’est pas. Comme le cyberspace semble moins vide, déjà ! Ici, quelqu’un habite et maintient une page. La home-page enchante les immensités vides, elle est le signe sûr de la présence d’un genius loci. Elle est ce qui nous racine profondément dans le cyberspace. Les blogs, trop souvent considérés comme des Himalaya d’indidivualisme, ont poursuivi ce mouvement en traçant des sentes entres les différentes pages-maison. »

5 Commenter le paragraphe 5 0 « Le réseau Internet est un de ces espaces sans lieux. Le cyberspace est un espace construit sur le tissu des interconnections des machines. C’est un  espace “sans localisation”, “hétérotopique”. Nous nous y rendons quotidiennement mais nous ne pouvons nous y rendre que représentés par les différentes étiquettes qui nous identifient sur le réseau (adresse IP, email, pseudonyme, signature) et, lorsque cela est possible, par un avatar. L’espace Internet nous est a jamais fermé a une visite en personne. C’est un “hors-là” qui juxtapose les espaces privés et publics, accumule et diffuse les savoirs, reconstruit les identités, et dispose du temps dans le sens d’une accélération ou au contraire d’une conservation illimitée des données. »

6 Commenter le paragraphe 6 0 D’ailleurs, tout le blog est excellent. Je l’ajoute dans ma liste de liens, hop.

Source :http://cyberspace.homo-numericus.net/2010/09/01/habiter-le-web-par-yann-leroux/?replytopara=4